techniques avancées

Turn with the paddle

Il y a plusieurs techniques qui dépendent de votre maîtrise et de l’urgence de la situation.
Notez que toutes ces techniques sont les bases des courbes en surf en puissance. Rollers appuyés, cut backs de malade dépendent de votre maitrise de ces moves de base.
Il est donc crucial de prendre le temps de s’entrainer à les maitriser dans tous types de conditions grâce à des séances freestyle.

Pour tourner à la rame, il faut former un X avec le shaft et son corps quand on rame et ramer du coté opposé à celui où on veut aller.
De plus, plus on veut tourner court, plus il faut cabrer la planche. Pour la cabrer il faut reculer.
Notre conseil :
1/ ne reculez que votre pied arrière de surf (droit pour un regular, gauche pour un goofy).
2/ reculez le franchement et dosez vos appuis avec la répartition de votre poids pied avant / pied arrière.
3/ reculez ce pied arrière que vous vouliez aller à gauche ou à droite, on n’inverse pas les pieds.
4/ surtout, reculez ce pied en restant pointe de pied vers l’avant et en gardant l’écart latéral que vous avez à la rame entre vos pieds !!!

La pire des erreurs est de reculer le pied arrière sur l’axe central de la planche. Vous devez absolument gérer l’équilibre gauche/droite de la planche, donc garder un pied de chaque coté de l’axe central de la planche, donc un pied auprès de chaque rail et pointe de pied face au nose. Dès que vous sortirez de cette règle, vous allez avoir le buste qui va basculer d’avant en arrière, moins de puissance de rotation, et 70% de chutes au minimum et aucune assurance au pic. En effet, la planche est très stable d’avant en arrière, c’est sur les mouvements de côté qu’elle chavire facilement et c’est donc cela que vous devez maitriser en priorité.
Alors, on recule mais on reste 100% face au nose. On n’est en position de surf que quand on est dans le take off en surf, jamais à la rame.
Bien sur une star peut faire autrement, mais c’est moins sûr même à très haut niveau.

Enfin, faites attention à l’effet d’hélice. En effet, dès que vous mettez de l’angle à la planche (de la gite) en tournant, elle va se comporter comme une hélice ou un tire bouchon. Elle va s’enfoncer dans l’eau et cabrer de plus en plus ou au contraire rester en surface. Il faut appuyer sur le pied vers où on tourne pour plonger dans l’eau et sur l’autre pied pour sortir de l’eau.
Il faut aussi noter qu’appuyer coté de la rotation amène à des blocages du rail dans l’eau en surface. Le rail qui est orienté à plonger va vouloir ressortir violemment et renvoyer la planche dans l’autre sens.
Alors nous conseillons de toujours appuyer légèrement plus sur votre pied extérieur au virage.

Pour apprendre à maitriser ces techniques il y a un exercice très simple que vous devriez essayer et répéter.

- La rame du serpent :

Sur eau plate, tenez vous debout en position de rame, pieds écartés de la largeur de bassin et faces au nose au milieu de la planche. Nous vous rappelons que le repère de placement sur la planche est que lorsque vous êtes dessus le tail doit être dans ou sur l’eau, jamais en l’air.
Appliquez les règles précédentes 1/2/3/4. Reculez votre pied arrière de surf (droit pour un regular, gauche pour un goofy), doigts de pieds vers l’avant, talons vers l’arrière, genoux un peu fléchis.
Laissez la planche cabrer doucement en envoyant progressivement votre poids vers l’arrière. Comme dans toutes les phases à l’arrêt en SUP votre pagaie doit être légèrement immergée, à plat juste sous la surface, le bras le plus proche de la voilure tendu et en léger appuis dessus et l’autre qui tient la poignée.
Levez votre pagaie et ramez trois coups à droite : la planche tourne.
Changez la pagaie de mains et donnez trois coups de rame à gauche : la planche retrouve sa direction d’origine.
Continuez jusqu’à ce que vous ayez assez. Variez le cabrage, la force de rame, le X avec votre corps, la gite de la planche donc l’effet d’hélice. Poussez cet exercice à l’extreme quand vous y arrivez bien.
Vous aurez vite fait quelques dizaines de metres en serpentant. Ces quelques metre sont précieux car ils vous donnent les bases de l’aisance au pic et la technique de certains rollers et cut backs à peu de choses près.

- Technique débutant :

Vous ramez d’un côté seulement, celui opposé à celui où vous voulez aller, et la planche va tourner en faisant un grand virage.
Plus vous formez un X entre la pagaie et votre corps et plus ça tourne court. Mais c’est une technique totalement inadaptée à la conduite dans les vagues en raison du rayon immense de la courbe. Vous n’arriverez jamais à vous placer au pic ainsi, sauf par chance.

- Technique de la marche arrière :

C’est celle à laquelle on pense tout de suite : jouer avec la pagaie pour tourner. Tout est possible mais il y a des techniques plus efficaces que d’autres.
La plus courante est de ramer en arrière à l’intérieur du virage que l’on veut faire. Ça n’est vraiment pas très classe et en plus c’est hyper instable.
Rappelez vous que la planche déteste aller en arrière et que les prises de carres s’inverses en marche arrière. Le top pour tomber.

- Technique du coup de frein :

Il s’agit de freiner à l’intérieur du virage que l’on souhaite faire.
C’est une technique qui demande un peu de vitesse pour agir. On l’utilise lorsque l’on arrive face à la vague en passant la barre et que l’on veut repartir immédiatement. On l’utilise aussi quand on a du vent fort dans le dos. Cela évite de déraper loin de là où on souhaite être.
Pour freiner, il suffit de poser la pale sur l’eau à plat, d’appuyer dessus pour l’enfoncer dans l’eau pour créer une résistance et de tourner la poignée en relevant le pouce jusqu’à obtenir la plus grande résistance que vous arrivez à gérer voir jusqu’à ce que la pale soit sur la tranche à 90° de la surface.
Notez que si vous plantez directement la pale trop à la verticale, vous risquez de ne pas pouvoir gérer la perte d’équilibre générée par le violent coup de frein. Soit vous tomberez, soit vous serez en perte d’équilibre pour attraper la vague qui arrive. Le plus simple est donc de poser la pale relativement à plat de d’appuyer dessus progressivement. Les pagaies de SUP pour riders confirmés ont un angle entre la pale et le shaft qui va naturellement accentuer ce freinage si vous posez l’extrado de la pale.
Dès que vous aurez bien engagé la courbe (90°), il ne vous restera qu’à changer de mains et ramer côté extérieur du virage pour finir celui ci en faisant un beau X avec votre corps.
Notez que vous pouvez aussi poser le shaft sur votre hanche du coté ou vous plongez la pale au lieu de forcer avec votre main coté pale pour appuyer dans l’eau. Vous obtiendrez un très fort point de pivot qui vous permettra de forcer avec l’autre main.

- Technique principale :

Il s’agit de couler l’arrière du flotteur pour tourner sur place.
Pour cela il faut toujours ramer du côté opposé à celui où l’on souhaite aller mais par petits coups le plus rapides possibles (cela donne de l’équilibre).
Ensuite il faut reculer le pied arrière de surf (droit pour un regular, gauche pour un goofy). Attention, il ne faut en aucun cas bouger le pied avant. Il doit rester strictement au même endroit que lorsque vous ramez. Si vous bougez tout, vous perdez tous vos repères.
Le pied arrière ne doit pas aller se positionner au centre de la planche. Il faut toujours rester de part et d’autre de l’axe médian pour maîtriser la gîte (voir début de ce How To). Plus vous voulez tourner court, plus vous devez reculer le pied arrière. De cette façon vous pourrez tourner sur place en coulant l’arrière de la planche.
Une fois le virage bien amorcé, il faut remettre le pied arrière au niveau du pied avant juste avant que la planche n’ait fini le virage que vous vouliez faire. Ainsi vous gagnerez en stabilité.
Ce qui est important c’est de couler violemment l’arrière de la planche en ramant fort et vite du côté extérieur du virage, du nose aux talons. Une fois l’impulsion donnée, il n’est pas nécessaire de rester autant à l’arrière.
Répétez l’exercice de la rame du serpent. Il vous donnera toutes les bases de cette technique, surtout si vous le maitrisez dans le clapot.

- Technique pagaie reverse :

Il faut plonger la pale intrado vers l’avant du coté où vous tenez la poignée.
Par exemple, vous ramez à gauche, vous avez la pale coté main gauche. Pour tourner à droite, vous allez lever la pagaie de l’eau, vriller votre corps, faire passer la pale au dessus de la planche et venir la plonger du coté droit de la planche. Il n’y a aucun changement de main ni rotation de poignets. La pale doit présenter sa face intérieur (celle qui était vers l’arrière quand vous ramiez à gauche) vers l’avant avec plus ou moins d’angle à la manière d’un gouvernail ou comme si vous vouliez ramer en arrière coté droit sans changer les pieds et juste en vrillant le haut du corps.
Puis vous gérez l’orientation de la pale avec la poignée pour forcer plus ou moins sur la résistance à droite. Une fois le virage bien entamé, levez la pagaie et revenez en position initiale à gauche pour finir le virage en un coup de rame.
Attention, ce move est très instable au début. Par contre, il permet de tourner court sans changer la pagaie de main. C’est donc très efficace mais assez traumatisant pour le dos.
Bien exécutée, c’est une manœuvre très élégante.
Notez que le faire doucement de chaque côté de la planche en changeant de main est un excellent échauffement et étirement du dos. Cette technique est aussi une de celles des cut backs et des rollers back side.

- Technique pivot 180° :

Il est possible de réaliser un pivot (un 180° du corps en vous retournant) sur la board assez tôt avant l’arrivée de la vague de façon à se retrouver face au tail. Ne changez pas la pagaie de main.
Ramez du coté où se trouve maintenant la pale pour faire faire demi tour en marche arrière à la planche.
Il ne vous reste plus qu’à refaire un pivot et ramer, la planche est dans la trajectoire du take off.
Notez que cette figure est sans grand intérêt à l’arrêt. Elle devient impressionnante quand le rider arrive avec de la vitesse face à la vague, qu’il réalise son pivot en avançant sur la planche pour en couler le nez et sortir les dérives de manière à ce que le 180° board se fasse à la vitesse de l’éclair.

- Technique pivot fin first 180° :

Pro only !
Lorsque la planche est face au large, vous effectuez un pivot de manière à être face au tail. Vous ne changez pas la pagaie de main et ramez face au tail. Dès lors, vous pouvez partir dérives devant et effectuer un 180° de board dans la vague.
C’est un move très technique.
Retourner la planche au take off pour lui faire faire le 180° qui la remettra dans le bons sens est assez simple : il suffit de plonger les dérives dans l’eau dès que l’on a un peu de vitesse.
Ce qui est plus compliqué c’est de ramer en marche arrière et d’attraper la vague. Pour ça il faut que le pied coté pale soit sur le rail et l’autre sur l’axe central de la planche (c’est ce qui permet de ramer droit en marche arrière) et que le tail soit juste au dessus de l’eau.
C’est un move très impressionnant qui se réalise souvent lorsque l’on passe la barre et que l’on voit une vague un peu tard et qu’on ne veut surtout pas la rater en faisant un demi tour classique qui est plus long.

- Les autres techniques :

Il en existe des dizaines mais le plus simple est d’aller chercher du côté des kayakistes et autres pros de la rame .